Pourquoi légiférer dans une telle optique? Qui a intérêt à déplacer le fil qui sépare le légal de l'illégal de façon à rendre toujours plus nombreuses les personnes que l'on décrète ainsi comme contrevenante à la loi? Au fait, n'est-il pas inscrit dans notre droit (devoir?) qu'il est une obligation morale de ne pas se soumettre à une loi imbécile? Non, pas encore? Et bien il faut que cela change!