Projection du film « Le scandale du siècle » en présence du docteur Gernez au cinéma le Prado 36 avenue du Prado, 13006 Marseille Jeudi 25 septembre 2008 à 20h00
Le Dr André GERNEZ, découvreur des cellules souches et de la division neuronale entre autre, propose un traitement préventif du cancer qui donne 93% de résultats positifs !
En détruisant le paradigme du neurone qui ne se multiplie plus après la naissance, il propose avec son équipe une toute autre vision des maladies dégénératives : Alzheimer, Parkinson, Sclérose en plaque... etc.
Il arrive même à expliquer la myopathie de Duchenne et trouver donc son traitement d’une simplicité déroutante.
S’intéressant aux allergies, il propose une approche révolutionnaire qui règle ce problème endémique grave avec des solutions toujours plus simples.
Le Dr GERNEZ et son équipe ont été empêchés d’exercer et de diffuser leurs découvertes à un plus large publique malgré l’efficacité de ses découvertes et traitements.
Soumis à différentes techniques de sabotages (annulations de budgets, harcèlements divers…) il explique dans ce film son expérience directe avec les autorités de santé de l’état.
Projection et débat à ne pas rater.
Jeudi 25 septembre 2008, Marseille, cinéma Le Prado - Il est plus de 22h lorsque le vieil homme de 85 ans, canne à la main, prend la parole devant un hémicycle stupéfait par la projection du “Scandale du Siècle”, un film-reportage qui expose les travaux du Docteur André Gernez que l’on retrouve dans un double DVD du même nom.

C’est avec une énergie et une clarté exemplaire que le Docteur Gernez s’est ensuite prêté aux questions des interlocuteurs. Aucun journaliste n’était présent dans la salle.

André Gernez, plus jeune bachelier de France à l'âge de 15 ans et médecin dés ses 21 printemps, est le père de la théorie des cellules souches, il révise dans les années soixante le dogme du double cycle cellulaire et de la fixité neuronale. Le Docteur Gernez est en mesure de contrôler le cancer, l’athéromatose, la sclérose en plaques, la schizophrénie, la myopathie de Duchenne, l’asthme et l’allergie, le Psoriasis, le Parkinson, l’Alzheimer.

Aussi variées et complexes qu’apparaissent les diverses manifestations des pathologies dégénératives, elles sont contrôlables et réductibles par la même procédure, qui consiste à conformer la sécrétion de l’hormone de croissance à un niveau souhaité.

Grâce à une prévention active mis au point par le Docteur Gernez, une étude INSERM démontre dès 1971 que le cancer peut être éviter dans 93% des cas.

Concernant la terrible maladie d’Alzheimer, il précise que la croissance de cette maladie en occident s’explique par l’absorption de drogues et de produits chimiques qui accélèrent la division des cellules souches. Gernez préconise la consommation d’aliments biologiques pour “réinformer” les cellules. Il ajoute aussi que la consommation d’alcool et de cigarette diminue le risque de contracter la maladie de 70%.

Pour combattre les allergies, la procédure consiste à souffler une pincée de poussière de maison recueillie de préférence en août dans le sac d'un aspirateur domestique. Il convient d'y ajouter un mélange de pollens vendus dans le commerce. La stérilisation est inutile en raison de la couverture par les immoglobines maternelles présentes dans les 3 premiers mois suivant la naissance de l'enfant. En 2006, le congrès mondial d'allergologie à Berlin a confirmé officiellement cette théorie non-hygièniste.

André Gernez évoque aussi “tolérance immunitaire post natale des 3 premiers mois”. Une théorie que l'Hospital for Sick Children de Toronto (Canada) officialise en mars 2001. En effet, 10 greffes de cœur sur des nourrissons ont été totalement réussies sans médicament et avec des groupes sanguins différents ; ces résultats sont communiqués avec 10 ans de recul. D’après lui il est possible de créer du sang universel.

Enfin, le docteur Gernez explique la “biologie du phénomène religieux” et le fait que les humains aient besoin de croire. Nous serions poussé à la croyance par nos propres gènes.

La mise au silence des travaux du docteur Gernez s’explique en partie par la pression exercées par les lobbies médicaux sur les gouvernements successifs. Le docteur Gernez a demandé et obtenu sa radiation de l’ordre des médecins pour protester contre cette institution.

Nicolas N.