A force de cotoyer son copain Georges Bush, il a pris gout à tout ce qui est gros et donne un air important. Peu importe qu'on ait déjà plein de coucous, il veut son Air Force Talonnettes.

La France va donc payer un beau joujou pour satisfaire les désirs d'un spécialiste de la fiche cartonnée.

La crise mondiale arrive, mais il pourra voler vers les destinations qu'il affectionne tant.

C'est plutôt une trotinette qu'il aurait fallu lui acheter : moins couteuse, moins polluante et surtout à la mesure de son talent pour la nullité.

Françaises, français, vous allez pouvoir payer pour l'avion de l'idiot en colère et ses voyages (souvent) inutiles. Elle est pas belle la vie ?