C'est en travaillant sur les rendus graphiques possibles de mon "serveur photo maison", que je me suis décidé à opter pour le sombre (et autant que possible, le sobre!). Après tout, quoi de plus évident qu'une atmosphère de chambre noire pour habiller cette galerie dématérialisée? Suis-je le seul à y voir une forme de logique?
Deuxième constat, après quelques jours de pratique sur le serveur en question (Photo.Xamigax.Info), c'est bien plus reposant pour les yeux! J'avais adopté le "black google" dès que j'en avait eu connaissance, toujours pour le bien de mes prunelles, aussi amusé & intrigué par le compteur de watts économisés! Enfin un geste écologique dont on peut mesurer (tout petit à petit!) la -trop maigre- portée!
Manolo's hub
Comme vous pouvez le constater avec les deux captures qui illustrent ce billet, je n'y suis pas allé par quatre chemin: c'est avec un bon coup de "paint it black" que j'ai pondu la page en question! Tant qu'à faire dans l'absence de dosage, j'en profite pour étaler la numérisation du très joli logo en bois qui nous fut offert à Cyrille Rivallan (aka Peek) & moi-même (aka Xamigax) en cadeau de noël il y a de nombreuses années déjà (1990, au plus tard) par Thomas Venon (aka Scud)... Ce qui ne rajeunit personne!

Toujours dans cet élan "recycleur", j'ai décoré la page avec la contraction "high-score" de mon pseudo de toujours. Contraction installée par le même Cyrille "Peek" Rivallan, si mes souvenirs sont bons, qui est toujours d'usage: le bon vieux "xax"! N'étant pas à un ré-usage près, j'ai animé la page à l'aide d'une vielle tentative monochrome de rendu "plasma" (boules à...) que j'avais exécutée avec mon TVPaint adoré, avant l'an 2000, à l'époque où "j'habitais" aux "Xamigax.com" & "Xamigax.net"!

Enfin, pour joindre l'agréable à l'inutile, j'ai aussi incorporé deux lecteurs "LastFM", aux fonctions distinctes; ainsi que la possibilité d'ouvrir un "pop-up musical" et ainsi poursuivre le surf (pas spécialement sur mes pages!) tout en se régalant des exquis goûts musicaux qui sont ceux de votre serviteur 8-) !

Quelques explications sur ce qui différencie les deux lecteurs:
  • le premier (le plus petit) est basé sur ma bibliothèque LastFM: c'est à dire qu'il navigue entre les groupes & artistes que j'ai "scrobblé" depuis que j'ai réouvert un compte sur LastFM (le 02.03.08), et d'autres qui ont des "tags" en commun... Ce qui est assez pratique pour ne pas écouter uniquement des choses que l'on connait déjà, tout en se basant (dans la mesure où les artistes sont "correctement" taggués) sur des critères de sélection ayant des points communs avec les nôtres! Je ne vais pas vous expliquer les principes de fonctionnement de LastFM, les inventeurs du procédé le font très bien eux-mêmes!

  • Le second lecteur est exclusivement basé sur ma "playlist" Condensations, et ne vous proposera donc aucun autre morceau que ceux faisant partie de la "playlist"... Ce qui fait quand même environ 16 heure & demi de musique, à travers 200 titres soigneusement discriminés par votre serviteur! Et dont certains figurent aussi parmi les "coups de cœur" que j'ai renseignés chez mes amis de LastFM.

Oui, j'aime énormément LastFM! Ces types étaient en avance sur leur temps (réseaux) quand ils nous ont offert la première mouture de leur ingénieux procédé. Je me souviens qu'à l'époque il était fréquent que des silences entre-coupent le flux: c'est que le haut-débit n'était encore qu'une méthode de connexion réservée aux plus "accros" de la toile (dans mon genre!). J'avais adhéré à l'idée de cet agrégateur interactif (puisque le soin de "tagguer" les morceaux incombe avant tout aux utilisateurs), qui collecte des statistiques sur ce que ses usagers écoutent. J'avais seulement été découragé par le manque de participants, qui rendait la découverte "aléatoire" tellement moins riche que ce que vous pouvez découvrir depuis la propagation fulgurante de l'ADSL (et dans une moindre mesure, du cable)...
En attendant la fibre optique (FTTH: Fiber To The Home, l'ADSL du futur), qui me permettra enfin d'augmenter le nombre d'auditeurs simultanés potentiels sans rien sacrifier à la qualité du sonore du flux!
.
.
.
Mais ceci sera une autre histoire, et la circulation des données pourra alors submerger les risibles & étroites limites que certaines endives trop avides entendent nous imposer. Songez qu'avec la fibre, les temps de transfert seront de la même trempe que la copie de fichiers entre deux disques, comme faire transiter des données via une clef USB! Un fichier de 700Mo (au hasard!) qui passe d'une machine à une autre en quelques grosses poignées de secondes!
Ce devrait être ça, le FTTH: la victoire totale de cette signature qui est aussi bien mon paradigme: