Autant le dire tout de go: il est excellent! J'en suis déjà à ma cinquième écoute, depuis qu'il est arrivé en début d'après-midi sur mon mange-disque dématérialisé... Est-ce assez dire?
Une précision: la "Radio Manolo" (XSR) ne vous propose pas l'intégralité de l'album! Seulement les douze premières pistes... sur les treize qu'il comporte 8-)! Préservant ainsi la découverte de la chanson qui clôture le disque: "Au fond du rêve doré" aux futurs heureux possesseurs de cet album.

Je ne peux pas davantage vous inviter à vous rendre chez vos marchands de disques préférés: il n'en reste qu'une poignée digne de ce nom dans toute la France! profession décimée par l'industrie du disque, qui s'est (est-ce une réelle surprise?) débarrassée de véritables & compétents ambassadeurs, à trop vouloir se vendre "promotionnellement" en grande surface. Et ces imbéciles s'étonnent ensuite de la diminution continue du nombre de clients payants... D'une incroyable malhonnêteté intellectuelle, et d'un aplomb si typique des marchands du temples; ces même crétins dont le porte-voix fut (est encore?) Pascal Negre, accusent de vilains pirates de leur "perte d'exploitation" (merveilleuse expression, n'est-il pas?)... Si seulement ces cuistres (en fait je pense à "connards", c'est par la grâce d'une inclinaison grandissante à ne pas employer d'injures sexistes que je me contente de "cuistres"...) n'étaient pas à ce point assoiffés de frics vite & mal gagné (toutes ces médiocres "compilations", qui pullulent depuis l'adoption du Compact Disc Digital Audio; à croire que plus rien de musicalement intéressant ne s'est passé depuis vingt ans! Et pourtant... XSR vous en apporte une aussi irréfutable que minuscule preuve!)...
Autre nouveauté (ou presque, dans la mesure où celui-ci ne sortira que le 12 Octobre!), XSR vous offre aussi le dernier album d'Editors: "In This Light And On This Evening".

Là encore, ne tournons pas autour du pot: c'est de loin leur meilleur travail! Le style s'éloihttp://xamigax.info/blog/ecrire/poster.php?post_id=341gne un peu d'Interpol (c'est une bonne chose, à mon avis... Pourtant, savez-vous à quel point j'aime Interpol?). Ce nouvel album est magnifique, à la fois plus "éléctro" (basses rondes, comme je les aime! Avec un hommage à peine voilé à l'Enola Gay d'Orchestral Manœuvre in the Dark.) & aussi plus "accoustique" (intégration de sons plus "traditionnels": cordes, vents parfois typés "folk") en même temps! C'est une merveille qui surpasse les espoirs que j'avais caressés (Dieu qu'il est agréable de caresser tout espoir!) à l'écoute des précédentes sorties du groupe.


Je me suis vite dit qu'il aurait été franchement stupide de ne pas inclure cette perle au collier dont se pare XSR en ses premières heures d'octobre (& depuis tant d'heures!)... Plus tard, demain ou dans quelques jours, d'autres joyaux s'ajouteront, rien de neuf... Rien que du sublime: Craig Armstrong, Brett Anderson, sans doute aussi quelques Future Sound Of London / Amorphous Androgynous.


Derniers mots, avant que je ne vous invite fortement (si ce n'est pas déjà fait!) à vous repaitre de bonne musique...
Afin de ne pas sombrer trop souvent dans l'ordurier, et tout autant de préservé la liberté du lecteur; je vous propose une substitution! En clin d'œil à David Girard (Lune de fiel), je propose que le terme "endive" qualifie le plus haut mépris que l'on porte. Ainsi quand je dis "Cette endive boursoufflée nommée Χ", vous pouvez lire "Χ est: une raclure de chiotte / un tartuffe de la pire espèce / en enculé mondain / un infâme imposteur / une grosse truie violette..." Ou toute autre expression atrocement vulgaire qu'il VOUS plaira d'y substituer! Brillante idée, non?!?